France Inter

Nov 26

France Inter remonte le temps : en 1975, la radio c’est la vie » http://bit.ly/FI1975 #FI50
(photo : Foulquier et Moustaki, “Studio de nuit” || Radio France / R. Picard)

France Inter remonte le temps : en 1975, la radio c’est la vie » http://bit.ly/FI1975 #FI50
(photo : Foulquier et Moustaki, “Studio de nuit” || Radio France / R. Picard)

Oct 20

Burning Man : une semaine d’utopies dans le désert du Nevada http://bit.ly/burningmanFI (reportage et photos @ArnaudContreras)

Burning Man : une semaine d’utopies dans le désert du Nevada http://bit.ly/burningmanFI (reportage et photos @ArnaudContreras)

Jan 31

Nicolas Stoufflet : “Des humains si imprévisibles”

image

Il ne s’attendait pas à être touché comme ça.
Et à l’être encore et encore à chaque fois qu’il le revoit.
La vie des autres a cueilli Nicolas Stoufflet.
A l’improviste.
Et durablement. 

Entre deux tournées du Jeu des 1000 euros qui rassemble la France ding ding chaque jour à 12h45, Nicolas Stoufflet trouve (prend) le temps d’aller deux fois par mois au cinéma.

Entre l’hiver et le printemps 2007, quand le ciel est encore bas et gris, Nicolas Stoufflet va voir La vie des autres*de Florian Henckel von Donnersmarck. Par curiosité. Par hasard.
Un choc.
« ça m’est tombé dessus. Et ça me tombe encore dessus ».

Nicolas Stoufflet ne cherche pas ses mots quand il parle, 7 ans après, dans la quiétude de son bureau avec vue sur la Seine.

Il évoque l’ambiguïté et donc la richesse des personnages, l’esthétique des scènes, la musique qui les accompagne, la vie gris sombre du régime policier de la Stasi, les petites et grandes faiblesses des hommes contraints de le subir, la fin inattendue…

L’ultime scène avant l’épilogue - l’héroïne qui sort en courant dans la rue, le bus qui stoppe en crissant des pneus, la précipitation de l’agent Wiesler… - l’a profondément marqué.

En 2009, à l’occasion des 20 ans de la chute du Mur, le Jeu des 1000 euros s’est déplacé à Berlin. Entre deux enregistrements, Nicolas Stoufflet est allé sur Karl-Marx Allee. Le film en tête et « un frisson qui (lui) traverse le corps quand (il) pense à ce qu’a vécu l’Allemagne de l’Est ».

Aujourd’hui, Nicolas ne rate aucune diffusion du film, l’a déjà vu et revu en DVD. Il aime autant le voir que le partager, en parler et le faire découvrir. Et à la question de savoir si ses filles adolescentes ont envie de le voir, il répond dans un grand sourire « Oui ! ».

* synopsis : Au début des années 1980, en Allemagne de l’Est, l’auteur à succès Georg Dreyman et sa compagne, l’actrice Christa-Maria Sieland, sont considérés comme faisant partie de l’élite des intellectuels de l’Etat communiste, même si, secrètement, ils n’adhèrent aux idées du parti.
Le Ministère de la Culture commence à s’intéresser à Christa et dépêche un agent secret, nommé Wiesler, ayant pour mission de l’observer. Tandis qu’il progresse dans l’enquête, le couple d’intellectuels le fascine de plus en plus…

Jan 29

Les programmateurs musicaux de France Inter ont leur blog : http://bit.ly/blogzik #LOreilleEnPointe

Les programmateurs musicaux de France Inter ont leur blog : http://bit.ly/blogzik #LOreilleEnPointe

Jan 21

Valli : Movie, Etc.

image

Tout a commencé ici. Dans les salles obscures du « Sunshine Theatre », cinéma d’Albuquerque au Nouveau Mexique, que traverse la mythique route 66.

 

Chaque soir, le cinéma se transforme en ciné club et diffuse un vieux film. La mère de Valli est cinéphile. Elle connaît par cœur l’histoire des studios, des artistes, de tous les petits détails qui font d’un film une aventure particulière. Un goût des anecdotes partagé avec sa fille. Un goût que l’on retrouve chaque vendredi soir dans « Pop, etc. » où l’histoire des albums pop rock se nourrit de détails et précisions glanés par Valli.

Quand Valli parle des films qui l’ont marquée, les mots se bousculent. Les mains s’agitent. Les yeux brillent. Lancez la sur The Philadelphia story (Indiscrétions, 1947) et vous revivez tout : la modernité de Katharine Hepburn, le charme de Cary Grant et James Stewart, les portes qui claquent, la comédie alerte, jubilatoire et légèrement iconoclaste d’un Feydeau américain.

Valli et le cinéma, la boucle est bouclée quelques années plus tard alors qu’elle suit des études de cinéma à NYU. Pour un projet photo, c’est le vieux cinéma de son enfance, le Sunhine Theatre, qu’elle choisit d’immortaliser.

Aujourd’hui, le cinéma est toujours aussi présent. 2 films par semaine. Seule ou accompagnée.

Les derniers coups de cœur ?

Ryan’s Daughter (La fille de Ryan) de David Lean. Un DVD déposé sous le sapin. Valli ne l’avait pas revu depuis ses 12 ans avec sa mère. Un film assez osé pour l’époque même si – et c’est maman Valli qui le dit – « Jean Harlow ne portait pas de culottes dans les années 30 » !

Tabou de Miguel Gomes. Ce n’était pourtant pas gagné au départ. Une séance l’après-midi, une 1ere heure très lente… « j’avais peur de dormir malgré moi » confie Valli. Qui se retrouve subjuguée par ce noir et blanc presque sans gris, les longs plans hypnotiques dans les rues de Lisbonne, des cadres très soignés et… Carloto Cotta !

Jan 11

Film, expo, livre... les voix d'Inter vous livrent leurs coups de cœur de l'année 2012 : -

image

Déc 12

Le sexe et Cahuzac, le mariage et Hollande, le calme et la tempête… http://bit.ly/rambo24 #rambobino

Le sexe et Cahuzac, le mariage et Hollande, le calme et la tempête… http://bit.ly/rambo24 #rambobino

"Ernest et Célestine" : du livre au grand écran, l’histoire d’un film http://bit.ly/ErnestEC

"Ernest et Célestine" : du livre au grand écran, l’histoire d’un film http://bit.ly/ErnestEC

Déc 06

Il avait dessiné Brasília, le siège de l’ONU, celui du PCF… Oscar Niemeyer est mort http://bit.ly/oscarN12

Il avait dessiné Brasília, le siège de l’ONU, celui du PCF… Oscar Niemeyer est mort http://bit.ly/oscarN12

Déc 05

{blog} Cinéma : les secrets du montage http://bit.ly/EEC0412 #ErnestEtCelestine

{blog} Cinéma : les secrets du montage http://bit.ly/EEC0412 #ErnestEtCelestine